Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gilles Rousseau  "la Vie en Soi"

Gilles Rousseau "la Vie en Soi"

Comment vivre en co-création avec la nature et en harmonie avec tous les êtres humains afin que nos différences deviennent des richesses à partager pour un monde d'Amour et de Tolérance.

15 cigarettes = 1 mutation de l'ADN

15 cigarettes = 1 mutation de l'ADN

Des chercheurs britanniques viennent d’expliquer dans la célèbre revue Nature comment ils ont “cracké” le code génétique de 2 cancers dévastateurs : le cancer du poumon à petites cellules et le mélanome malin, révélant au passage les milliers de mutations survenant dans le génome des cellules cancéreuses.

Un cancer se développe suite à une altération de notre ADN. Notre génome est constitué de quelques dizaines de milliers de gènes qui codent toutes les protéines de notre corps. Parmi ces gènes figurent des gènes directement impliqués dans la prolifération de nos cellules. Or, notre génome est en proie à des attaques permanentes, qu’elles soient d’origine chimique comme les composants de la cigarette ou d’origine physique comme l’exposition aux rayons UV. Fort heureusement, l’organisme sait se protéger et corriger les mutations auxquelles il est confronté.

 

En ce qui concerne le tabac, ce sont près de 60 composés toxiques qui ont été identifiés et qui sont directement responsables de la survenue de cancers. Le cancer du poumon tue chaque année 1 million de personnes. Ces morts sont pourtant évitables car la plupart de ces cancers sont directement imputables au tabac.

Les chercheurs ont identifié 23 000 mutations dans une cellule issue d’un cancer du poumon, 30 000 dans le cas d’une cellule issue d’un mélanome, nous éclairant sur l’historique de survenue du cancer.

Les chercheurs nous expliquent que 15 cigarettes fumées sont responsables d’une mutation.

Le mélanome malin n’est responsable que de 3% des cancers de la peau, mais de 75% des décès qui leur sont consécutifs.

 

D’après le Professeur Stratton, ces deux cancers sont les cancers principaux pour lesquels l’agent d’exposition primaire est connu : le tabac pour le cancer du poumon à petites cellules, les UV pour le mélanome malin.

Les travaux venant d’être publiés montrent qu’il est désormais possible de “raconter l’histoire d’une tumeur” en remontant des années avant qu’elle ne soit devenue apparente. Les chercheurs ont ainsi pu visionner d’une certaine façon les “tentatives désespérées de notre organisme pour essayer de se défendre contre les dommages causés par la cigarette, ou les rayons ultraviolets.”

“Nos cellules se battent avec l’énergie du désespoir pour réparer ces mutations, combat qu’elles perdent souvent.”

 

Dans le cadre de leurs expériences, les chercheurs ont décodé et comparé le génome de cellules cancéreuses avec celui de cellules issues de tissus sains.

“Dans le cas du mélanome, nous voyons très clairement la signature d’une exposition aux UV”.

Nous savons que certaines mutations n’entraînent que des désordres mineurs tandis que d’autres vont irrémédiablement entraîner un cancer. Ces travaux ouvrent de nouvelles voies de recherche pour pouvoir traiter les cancers. A supposer qu’il soit possible d’analyser le génome de chaque patient à coût raisonnable, nous pourrons envisager de réparer les gènes sur-mesure.

Une vision aussi optimiste de l’avenir est-elle compatible avec les politiques à court-terme de réduction des coûts liés à la santé ?

 

 

 

Source : http://www.docbuzz.fr/2009/12/23/123-15-cigarettes-1-mutation-de-ladn/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Clovis Simard 01/10/2012 18:00


Blog(fermaton.over-blog.com)No.4- THÉORÈME OVERLAP.- L'ADN de la Conscience.