Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gilles Rousseau  "la Vie en Soi"

Gilles Rousseau "la Vie en Soi"

Comment vivre en co-création avec la nature et en harmonie avec tous les êtres humains afin que nos différences deviennent des richesses à partager pour un monde d'Amour et de Tolérance.

DÉCHETS PLASTIQUES : 250 ESPÈCES MARINES RISQUENT L'ÉTOUFFEMENT

Déchets plastiques : 250 espèces marines risquent l'étouffement

 

Dix millions de tonnes de déchets plastiques finissent chaque année dans les mers et océans du globe, c'est une source importante de pollution pour l'environnement et la faune marine. Selon l'acteur britannique Jeremy Irons, 250 espèces sont concernées et risquent l'étouffement. Il est venu le dire ce jeudi à Bruxelles. Il réclame l'instauration d'une taxe sur les déchets plastiques.

 

Un cachalot, qui s'est échoué l'an dernier sur une plage d'Andalousie en Espagne, avait dans son estomac plus de 17 kilos de plastique, des bâches, des cordes provenant essentiellement des serres qui protègent les cultures intensives de la région.

Cela n'étonne pas les scientifiques, plus de 250 espèces sont concernées et risquent l'étouffement. Une situation qu'est venu dénoncer Jeremy Irons ce jeudi devant la Commission européenne. Auteur d'un documentaire sur ce fléau, l'acteur plaide pour l'instauration d'une taxe sur les déchets plastiques. En Irlande, elle a permis de réduire de 92% l'utilisation des sacs jetables.

 

En Europe, il existe des directives mais elles sont jugées insuffisantes, la Commission veut réformer son cadre, elle a lancé une consultation publique. L'enfouissement et l'incinération des déchets plastiques posent problèmes. La Commission voudrait augmenter le recyclage et réfléchit à instaurer une taxe sur l'incinération, le prix de la charge environnementale du plastique.

 

 

Source : http://www.terresacree.org/actualites/module-mere-comment-va-la-belle-bleue-1643

Un article publié par rtbf.be et relayé par SOS-planete

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article