Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gilles Rousseau  "la Vie en Soi"

Gilles Rousseau "la Vie en Soi"

Comment vivre en co-création avec la nature et en harmonie avec tous les êtres humains afin que nos différences deviennent des richesses à partager pour un monde d'Amour et de Tolérance.

Le plan d'évolution de conscience

   

Le plan d'évolution de la conscience

Les stèles parlent d’aboutissement, ou plutôt d’une conjonction des manifestations de 9 forces cosmiques qui auraient lieu en ce moment même.

Aucune inscription Maya n’évoque la fin de l’humanité

Le calendrier des Mayas est unique en son genre. Il est complètement différent des calendriers classiques, qui eux sont basés entièrement sur des calculs de cycles astronomiques. En ce sens, le calendrier de notre civilisation moderne est basé sur le temps de Kronos, le temps de référence conventionnel.

Le calendrier Maya, quand à lui, est basé sur les changements d’énergie cosmiques qui influencent notre conscience. En ce sens, son temps de référence est différent, c’est celui de Kairos, le temps du moment opportun et des accumulations d’énergies subtiles.

B-calendrier-maya-completKairos, temps du moment opportun et des accumulations d’énergies subtiles

Le fait de dater la fin du calendrier au 21 décembre 2012 est certainement lié à la confusion, ou plutôt, à une mauvaise compréhension de ces deux types de calendrier. Le 21 décembre tombe aux solstices d’hivers, un point astronomique important du calendrier classique de Kronos, mais n’a aucun sens pour celui de Kairos. D’ailleurs plusieurs spécialistes de l’étude du calendrier Maya donnent le 28 octobre 2011 comme date d’aboutissement, date qui se trouve déjà derrière nous.

Mais cette dernière date n’a pas plus de sens que l’autre dans le temps de Kairos, elle a juste le mérite de ne pas tenir compte d’un évènement astronomique particulier.

C’est comme si on essayait de prédire l’éclosion d’une fleur à une date et à une heure précise, un an à l’avance. On sait qu’elle s’épanouira au printemps, on en est presque sûr. Mais tout dépendra des nutriments de sa terre, des perturbations météorologiques et de millions d’autres phénomènes complètements inconnus et indétectables, mais qui pourtant, accumulés, à un instant précis, provoqueront instantanément et inévitablement, l’ouverture de ses pétales.
   
Synchronicité d’événement, accumulation de phénomènes énergétiques

Nous sommes en pleine période d’accumulation de ces phénomènes énergétiques, et nul ne peut connaître le moment exact de l’éclosion du nouveau monde qui arrive. Le calendrier Maya nous donne en quelques sortes, les conditions qui provoqueront les changements, qui comme la fleur, suivent un plan ou un cycle précis et inévitable.

Ce plan détient probablement une partie des secrets de l’apparition de la vie et de la conscience dans l’univers, et par extrapolation, les clés de notre évolution. Mais, essayons simplement d’effleurer les grandes lignes d’un début de compréhension de ce plan cosmique de l’évolution de la conscience.

Plan cosmique de l’évolution de la conscience, la clé de notre évolution

La pyramide Maya est une métaphore des 9 ondes d’énergie venant du cosmos que les Mayas nommaient Inframonde dans le calendrier. Ses 9 étages correspondent aux 9 niveaux de conscience qui se construisent étape par étape, en s’appuyant sur les bénéfices du précédent. Chaque Inframonde est divisé en 13 étapes ou changements, correspondant à 7 jours et 6 nuits. On ne peut s’empêcher de penser que dans la Bible, Dieu créa le monde en 7 jours.

Le passage d’un Inframonde à l’autre, occasionne une accélération sur l’inframonde suivante, qui est en fait 20 fois plus rapide, ou plus court, que le précédent, pour aboutir à son objectif.

Il est important de préciser que chaque inframonde commence au premier tiers du 7ème jour du précédent inframonde, mais que les 9 se termineront tous ensembles, au même moment, c’est-à-dire en ce moment.

L'évolution nait par cycle et n'est surtout pas progressive

L’évolution n’est tout simplement pas progressive ! Il n’y a qu’à regarder la nature pour le comprendre facilement. Il y a des cycles de progression, puis de régression. La vie elle-même fonctionne de cette façon. Et de temps en temps, la nature décide de tout détruire pour mieux recommencer.

Pourquoi ne pas imaginer que d’autres civilisations, au moins presque aussi avancées que la nôtre, aient pu exister avant , et aient pu disparaître par une autodestruction, ou une catastrophe naturelle, nous obligeant à recommencer .

Source: http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/
[Aucune inscription Maya n’évoque la fin de l’humanité, ou même la fin de notre civilisation]

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

clovis simard 28/10/2012 02:01


Voir Blog(fermaton.over-blog.com)No.9- THÉORÈME OSÉE. - La fin de notre civilisation ?