Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gilles Rousseau  "la Vie en Soi"

Gilles Rousseau "la Vie en Soi"

Comment vivre en co-création avec la nature et en harmonie avec tous les êtres humains afin que nos différences deviennent des richesses à partager pour un monde d'Amour et de Tolérance.

Péire Maury - croyant Cathare

 

Extrait du livre : Les cités sarrasines - Berger d'exil (1312-1324) - Tome 3 d'Anne Brenon aux éditions L'Hydre

 

Histoire vrai, de Pèire Maury, de Montaillou, berger et fugitif pour hérésie : au long de son exil espagnol, de 1312 à 1324, Pèire Maury a seulement vécu sa foi en homme libre, en réfractaire révolté contre les injustices de ce monde, refusant de se soumettre à un pouvoir abitraire qu'il ne respectait pas. L'histoire, ici, sonne telle une leçon de vie et d'espoir en l'homme. C'est grâce à ceux-là même, les inquisiteurs, qui ont voulu effacer jusqu'à son souvenir, que Péire Maury peut revivre aujourd'hui dans ce roman vrai, avec plus de force et de détails que n'importe lequel des princes de son temps...

... " Alors pourquoi, père ? Pourquoi, de l'autre côté des Pyrénées, les rois chrétiens laissent-ils librement vivre et prier les sarrasins et les juifs, alors que sur les terres du roi de France et du comte de Foix, l'Inquisition brûle les bons hommes-qui eux sont de bons chrétiens - persécute les croyants, démolit les maisons et déterre les cadavres. Pourquoi, père ? Sais-tu pourquoi ? " Et ce que tu n'as pas osé lâcher à voix haute : pourquoi ne suis-je pas le fils d'une sarrasine ? J'aurais encore ma mère. Ma mère à moi, elle est morte, et mon frère, et ma soeur, et tant de mes amis aussi- dans les prisons ou sur les bûchers de l'Eglise du pape.

Il y avait longtemps que ce problème te tourmentait. Depuis que tu avais entendu, à Flix ou à Tortosa, chanter les sarrasins. Pourquoi les sarrasins, les juifs, et pas vous ? Du reste, cela te tourmente encore. C'était de ton père que tu attendais la réponse. Ton père, mieux que toi, se souvenait de l'enseignement des bons hommes. Quand enfin il t'a répondu, tu as cru entendre la voix de messer Pèire d'Ax... " Je vais te dire la raison pour laquelle on nous appelle les hérétiques, pourquoi l'Eglise de ce monde nous hait et nous persécute, comme des brebis au milieu des loups. C'est que nous sommes l'Eglise du Christ et des Apôtres, qu'avant nous le monde a haïs et persécutés. Si nous étions du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ..." Etait-ce ton père qui parlait, était-ce la voix éteinte du bon chrétien ? Il a ajouté : " Pour l'Eglise du pape, nous représentons un plus grand danger que les juifs ou les sarrasins. Si elle nous laissait prêcher librement dans les églises, les gens préféreraient notre foi à la sienne. Car nous ne prêchons et ne pratiquons que la vérité, qui est écrite dans l'Evangile- et nous faisons éclater au plein jour ses grands mensonges..."

Reste-t-il aujourd'hui, cachés, perdus en ce monde, des bons hommes qui prient pour vous ? Tu marches dans la nuit, tu t'élèves à travers les montagnes. Au matin, tu seras à Puigcerdà, au soir à Baga, où t'attend Guilhem Maurs. Ensemble, vous prendrez les drailles vers Flix. Tu portes en toi le poids du malheur : celui de n'être pas né fils d'une sarrasine. toi qui viens d'apprendre, de ton vieux père terré à Montaillou, que ta mère- la bonne croyante Azalaïs- est morte dans la prison de Carcassonne. Même alourdi du drame, ton pas reste léger. C'est le pas d'un berger. Tu es Péire Maury, de Montaillou. Toute ta vie, tu entends bien rester fidèle à la foi de ton père, celle de ta mère et de tous les tiens. Hérétique. Probablement traqué jusqu'au bout de ton destin, mais libres.

Plus que tout, tu aimais marcher de nuit. "

Il y a deux Eglises. L'une fuit et pardonne - et c'est la vraie Eglise du Christ ; l'autre possède et écorche - et c'est l'Eglise romaine, l'usurpatrice..."

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MA 19/08/2012 11:47


Bonjour Gilles,


Le ''dernier '' des Cathares au moment de périr  sous l'inquisition aurait déclaré que dans les cinq cent ans , l' esprit Cathare renaitrait ,


Or nous sommes dans les temps .......


Lumineuses pensées avec ce très beau soleil


MA

Gilles Rousseau 23/08/2012 12:08



Oui effectivement avant de partir sur le bûcher en 1309 Guilhem Belibaste déclara : « Al cap dels sèt cent ans, verdejera lo laurel .» Dans sept cent ans, le laurier reverdira. Lumineuses
Pensées