Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Gilles Rousseau  "la Vie en Soi"

Gilles Rousseau "la Vie en Soi"

Comment vivre en co-création avec la nature et en harmonie avec tous les êtres humains afin que nos différences deviennent des richesses à partager pour un monde d'Amour et de Tolérance.

Stonehenge aurait été inspiré par des illusions sonores

Stonehenge aurait été inspiré par des illusions sonores

 
Les mégalithes de Stonehenge dans la plaine de Salisbury, dans le sud de l'Angleterre. Crédits photo: AP/Chris Ison
Les mégalithes de Stonehenge dans la plaine de Salisbury, dans le sud de l'Angleterre. Crédits photo: AP/Chris IsonCrédits photo : Chris Ison/AP

 

La disposition du cercle de pierre du Néolithique a été conçue pour reproduire d'étranges effets musicaux.

Un chercheur américain a proposé une hypothèse très originale pour expliquer l'arrangement des mégalithes géants de Stonehenge dans le sud de l'Angleterre. L'acousticien Steven Waller estime que le monument préhistorique a été construit pour reproduire l'effet d'illusions sonores que l'on entend en présence de deux instruments jouant la même note de musique.

Le rôle précis et la signification du célèbre cercle de pierre érigé il y a 4500 ans font encore l'objet de nombreux débats, avec des interprétations allant d'un lieu de culte druidique à un usage purement astronomique. Cette nouvelle hypothèse ne mettra sûrement pas tout le monde d'accord. Steven Waller, qui est chercheur indépendant en Californie, s'appuie tout de même sur une série d'expériences qu'il a réalisée avec des cobayes, et qu'il a présentée cette semaine à Vancouver à l'occasion du grand congrès scientifique de la société américaine pour l'avancement des sciences (AAAS).

L'effet que décrit le chercheur se produit en présence de deux instruments qui jouent la même note en même temps. Selon l'endroit où on se place par rapport aux deux instruments, les interférences entre les ondes sonores font varier l'intensité, avec des pics plus forts par endroits et d'autres où la note est au contraire très atténuée.

Pour son expérience, le chercheur a placé deux flûtes à deux mètres d'écart dans un champ et les a reliées à une pompe à air qui leur faisait jouer la même note en continu, un do à la fréquence de 1100 Hz. En évitant soigneusement de parler de Stonehenge ou d'effets acoustiques aux personnes faisant office de cobayes pour ne pas les influencer, il les a ensuite fait tourner autour des deux flûtes, yeux bandés. Quand il leur demandait ensuite de reconstruire l'environnement en fonction de ce qu'ils avaient entendu, ils ont évoqué la présence de gros obstacles régulièrement espacés en cercle qui occultaient la musique, récréant sans le savoir le plan de base du cercle intérieur de Stonehenge. «Quand les gens enlevaient leur bandeau et découvraient qu'ils étaient dans un champ totalement vide, ils étaient sidérés» a raconté Steven Waller à BBC News.

«Pour des personnes qui ne connaissent pas les effets d'atténuation et d'amplification des ondes, l'alternance si régulière des zones silencieuses et des zones bruyantes devait être totalement mystérieuse, et paraître magique», explique le scientifique dans sa présentation du phénomène.

«Je ne suis pas surpris par l'idée que les créateurs de Stonehenge aient pu avoir des considérations acoustiques et musicales en concevant le monument», estime Damian Murphy, chercheur à l'université de York qui a participé à un programme de reconstition des environnements acoustiques dans plusieurs sites historiques en Grande-Bretagne, dont Stonehenge, où ont été constatés d'importants effets de résonnances sonores. «Mais de la même manière qu'une cathédrale ou une grande église a des qualités indéniables pour faire résonner la musique, on peut tout de même se demander si l'acoustique était le premier souci des architectes lors de leur création», poursuit le chercheur britannique.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

IF 22/02/2012 23:45


quoi qu'il en soi, quelle est la vérité ? En ce moment dans toutes les recherches que l'on


réalisent tout azimut beaucoup de découvertes ne montrent qu'une partie de la réalité.


IF

Gilles Rousseau 25/02/2012 09:41



De toute manière il n'y a pas qu'une vérité, mais un ensemble de vérités. Avec cette hypothèse, nous avons une nouvelle facette de la réalité.